La théorie des déchets

Publié le par Doubitchou

Il est loin le temps où j'écrivais à notre Maire pour réclamer des poubelles collectives à journaux ou à bouteilles. Il y a 15 ans c'était la problématique : nos communes ne proposaient pas toutes des solutions pour le tri des déchets.
Depuis, le tri n'est plus seulement au bout de la rue. Il est entré dans nos maisons. J'ai longtemps réfléchi à ce que l'on pourrait améliorer. J'ai donc eu plusieurs théories. Je me décide enfin à les exprimer.

Ma première théorie était la suivante :
La Mairie paie une société qui ramasse et traite nos déchets. Cette société est censée réaliser des économies de tri. De plus, a priori, elle revend les déchets à d'autres sociétés qui les recyclent. Par exemple, les bouteilles en plastique. Elles sont ramassées par une société qui elle-même les revend à une société qui en fera d'autres bouteilles ou des polaires. C'est pourquoi mon idée première était que les coûts de collecte des déchets soient réduits voire supprimés. Pourquoi payerais-je pour une société qui revend mes déchets.

Ma seconde théorie est allée beaucoup plus loin :
La Marie devrait nous encourager financièrement dans la réduction de nos déchets. Il suffirait de peser chaque poubelle de chaque maison. Techniquement, c'est possible puisque le camion benne soulève la poubelle. Nous pourrions alors payer les frais de collecte au prorata de notre production de déchets. Les impacts financiers nous pousseraient à faire plus attention (malheureusement, tout le monde n'a pas le sens civique dans la peau !) .Pour les logements collectifs, le poids des déchets pourraient être répartis sur l'ensemble des habitants.

En France, nous produisons environ 360 kg  de déchets par habitants. Les emballages représentent 20% de nos déchets : soit 72 kg. Vu que nous sommes deux, cela représente 144 kg.
Nous avons investi dans une carafe filtrante. Résultat : nous avons réduit très largement nos déchets en bouteilles plastiques. Dans la même idée, nous privilégions le "fait maison". Par exemple, en investissant dans une yaourtière, non seulement, nous mangeons des yaourts plus sains mais nous avons aussi réduit nos déchets de pots en plastique. Effectivement, nous utilisons une brique de lait en plus mais elle contient plus de cartons que de plastiques.

Continuons un peu plus loin.

Depuis que nous sommes installés dans notre citrouille, nous faisons notre compost. Tous nos déchets de légumes et de fruits se retrouvent dans le composteur au fond du jardin. C'est un réflexe naturel. Nous obtenons un superbe compost. Pourquoi ne pas transposer ce concept dans les logements collectifs ? Une zone pourrait être réservée près des poubelles de l'immeuble. Les déchets végétaux seraient récupérés par la Mairie, mis en compost et redistribués gratuitement aux occupants des logements pour leurs plantes d'intérieur.

Si vous souhaitez plus d'informations, n'hésitez pas à passer sur le site de l'ADEME : http://www.ademe.fr

Alors évidemment, certaines actualités, comme celles de Eco Emballages, ne font pas frémir notre sens civique.
Et puis parfois, on en a marre d'entendre les mêmes informations sans arrêt ressassées dans tous les médias.
Et pourquoi me casserai-je la tête avec le tri des déchets ou alors à éteindre la lumière alors que la grosse entreprise juste à côté de chez moi ne fait rien... ? Sachez que dans chaque entreprise, vous pouvez solliciter les représentants du personnel : DP, CE ou CHSCT pour pousser la direction à prendre en compte le tri de déchets.

Parce que nous n'avons pas le choix... parce que, par défaut, il faut faire confiance... parce que chaque geste compte.

Publié dans Côté maison

Commenter cet article

olivier 27/05/2009 13:09

L'eau de pluie est gratuite mais son impact sur l'environnement après utilisation ne l'est pas du tout (traitement, déchet,...). Les toilettes sèches n'ont qu'un impact positif sur l'environnement. Cela dit, on n'est pas obligé d'être parfait du premier coup ;-)

olivier 20/05/2009 12:59

les toilettes sèches ont un impact très positif sur les eaux usées et produisent un très bon compost.

(BI)² 24/05/2009 15:17


de notre côté nous avons opté pour des toilettes connectées au récupérateur d'eau de pluie. Ainsi l'eau est gratuite. C'est un chantier que nous ferons dans 1 ou 2 ans...


Mako 09/03/2009 13:51

Ave DoubitchouAyant vécu ça en "direct-vrai" quand j'habitais en Alsace, je suis catégorique : peser les poubelles est typiquement une fausse bonne idée ! A cause de l'incivisme, retour des dépôts sauvages, remplissage de la poubelle du voisin, sans parler de ceux qui emmenaient simplement leur déchets pour les jeter (au mieux) dans le bac de leur entreprise ...Je préfère l'idée d'être taxé au volume !A+

Doubitchou 10/03/2009 11:37


Heu... Effectivement, je vais continuer à réfléchir... merci pour l'info