Dans la série, les jardiniers amateurs préparent le terrain

Publié le par Doubitchou

La météo annonce un fabuleux soleil pour aujourd'hui. Les oiseaux sont de retour. Cela sent le printemps même si nous ne sommes que fin février. Donc aujourd'hui, notre mission est : Opération FUMIER.

Cela va peut-être faire hurler les vrais jardiniers de connaître nos méthodes. Mais nous sommes plutôt pour les nouvelles expériences. Donc avant de planter tomates et autres salades au printemps, nous avons décidé de répandre du fumier.

Nous nous sommes levés aux aurores... il y avait un brouillard à couper au couteau. Et dire que je n'ai pas fait ma grasse mat ! Nous sommes arrivés au centre équestre de Marolles (banlieue huppée du 94) et nous avons rempli 5 sacs à la pelle et à la bêche. Ils étaient soigneusement fermés pour éviter que la voiture de Monsieur n'en prenne un coup.
Puis nous avons répandu le contenu de ces sacs dans notre jardin. Au petit matin, hûmer une telle odeur est tellement agréable...
Nous en avons profité, pendant que nous étions encore actifs et motivés, pour vider un peu notre compost. Une terre bien noire sans odeur (signe d'un bon compost) et pleine de petites bêtes. Nous avons répandu le compost sur le fumier histoire de cacher un peu l'odeur qui traine dans le jardin.
Vu comme cela, le jardin n'est pas très joli. Mais les pluies de cette fin d'hiver et surtout du printemps vont permettre à tous ces bons nutriments de se mélanger naturellement à la terre. Et peut être aurons nous des tomates et salades dignes de ce nom cette année.

Et maintenant, il manque une petite sieste... au soleil bien évidemment !!!

Publié dans Côté jardin

Commenter cet article

caroline 28/02/2009 17:32

des tomates au fumier de cheval? Hum... Bah rappelez moi de ne pas me servir de crudités la prochaine fois qu'on vient manger! Lol

Doubitchou 28/02/2009 20:52


Euh... les framboises que tu adores seront donc aussi contaminées... tant mieux cela nous en fera plus